L’hameçonnage correspond à une technique frauduleuse qui a pour but de leurrer l’internaute. Celui-ci diffusera alors des données personnelles ou bancaires à une personne malveillante se faisant passer pour un tiers de confiance. Bien souvent, cette arnaque concerne les e-mails, d’où l’importance de prendre certaines mesures de sécurité.

Qu’est-ce qu’un e-mail frauduleux ?

Un cyber criminel a pour objectif de récupérer un maximum de données professionnelles, personnelles ou des informations bancaires pour un usage frauduleux. Dans un e-mail semblant anodin en apparence, certaines informations vous sont réclamées comme des données personnelles sous la forme de votre adresse postale, votre numéro de téléphone et de votre identité. Dans certains cas, des identifiant de connexion avec un nom d’utilisateur et un mot de passe vous sont également réclamés. D’autres arnaques au mail s’attardent sur votre numéro de carte bancaire ou un RIB.

Le procédé reste toujours identique, une adresse e-mail frauduleuse vous envoie un message en se faisant pour un tiers de confiance. Il peut s’agir d’un commerce en ligne, d’un opérateur de téléphonie, d’une administration ou d’une banque. Le corps du message ressemble fortement à un message officiel en utilisant les bonnes couleurs et les bonnes informations. Le message vous demandera de réaliser une action précise pour obtenir un remboursement, recevoir un cadeau ou mettre à jour vos coordonnées.

Ensuite lorsque vous cliquez sur le lien, vous n’êtes pas redirigé vers le site officiel mais vers un site Internet frauduleux utilisant les mêmes codes visuels. Ensuite, vous renseignez certaines informations qui seront automatiquement dérobées par les cybercriminels.

L’objectif d’un message de cybercriminalité

Même si au premier abord vous ne vous doutez de rien, les effets peuvent apparaître plusieurs mois après l’incident. Les cyber criminels vont utiliser les informations récoltées pour les revendre sur le marché noir. Ils pourront alors procéder à une usurpation de votre identité, réaliser une escroquerie à caractère financier ou pirater un compte en ligne.

Faire preuve de prévention lorsque vous recevez un mail de suspect

Bien que certains e-mails frauduleux soient particulièrement bien réussis, certains éléments doivent vous mettre la puce à l’oreille afin de repérer l’arnaque. Il s’agit dans un premier temps du corps du texte avec la présence d’éventuelles fautes d’orthographe. Ensuite, vérifiez l’adresse de messagerie concernant l’expéditeur qui devra se présenter sous la forme « abc@entreprise.fr » et non sous la forme « entreprise@abc.fr ».

Accordez une très grande vigilance aux liens présents dans l’email. Le site sur lequel vous allez être redirigé ressemble à un site officiel mais ce n’est pas le cas. De plus, il faut garder à l’esprit qu’une banque, un commerce ou une administration ne vous demandera jamais votre mot de passe ou d’autres informations sensibles.

Comment réagir en cas d’arnaque

Si vous avez transmis des informations bancaires, pensez à contacter immédiatement votre banque ainsi que le commissariat de police. Si vous avez transmis des éléments personnels, déposez également plainte en prévention d’une usurpation d’identité.